Finances communales à Lagny: 2 visions s’opposent

Comme l’a parfaitement écrit la journaliste de la Marne dans la dernière édition de mercredi 8 février 2017, il y a à Lagny-sur-Marne au moins

« deux visions de la fiscalité »!

Il se peut que je bouscule ici les idées reçues sur la fiscalité et la santé financière d’une commune, mais j’assume.

Premièrement la vision du Maire sur la santé financière de la commune:

  1. La commune se résume à la Mairie et il s’agit donc de baisser la dette de la Mairie de manière drastique en reportant l’intégralité de cette baisse sur les habitants: +25% maintenus. Oups! Pardon, -1% qui deviennent -0,6% après la hausse de l’Etat…
  2. Ne pas faire d’emprunts: au lieu de faire certains emprunts modérés à taux historiquement bas pour investir et ainsi d’équilibrer la hauteur de la fiscalité avec le recours à l’emprunt; le Maire n’emprunte rien aux banques et emprunte tout aux habitants.
  3. Avoir une capacité d’autofinancement plus conséquente surtout avec la baisse des dotations de l’Etat: Ah là on est d’accord! A condition qu’elle soit bien ajustée, raisonnable en comparaison du coût de l’emprunt.
  4. Avoir une bonne capacité d’investissement. Là encore on est d’accord! (si si c’est possible), à condition qu’elle ne repose pas indirectement sur la marge de manœuvre créée par la fiscalité.

financesmairie

Ma propre vision de la santé financière de notre commune:

  1. Premièrement vous remarquerez qu’à aucun moment le Maire ne tient compte du paramètre essentiel, puisque sans lui la commune est morte: l’habitant! Que vaut la santé financière de la commune si la santé financière de ses habitants est en berne?
  2. Gestion des emprunts: contrairement à celle du Maire, ce n’est pas tout ou rien, il s’agit d’avoir une gestion fine du recours à l’emprunt en fonction de 3 paramètres:
    • Des taux d’emprunt bien sûr: c’est ainsi que suite à notre intervention, la ville a renégocié certains emprunts par exemple. Profitons, afin d’investir, des taux autour de 1% proposés à l’heure actuelle plutôt que d’attendre qu’ils soient revenus à 4 ou 5%, voire plus…
    • Faire la balance entre hauteur d’emprunt et fiscalité: il y a ce qui est raisonnable et ce qui est inacceptable (25%!!). Pour ceci je souhaite vous rappeler ce tableau que j’avais réalisé classant les évolutions d’impôts locaux des 22 plus grandes villes de Seine&Marne en 20152015-12-25 18.58.06Notre commune de Lagny-sur-Marne se situait donc en 2015 en première position pour la hausse d’impôts en Seine&Marne et de loin, ceci alors que sa dette par habitant bien que dans la tranche haute, n’avait rien de totalement démesurée en comparaison de certains voisins comme Bussy-Saint-Georges, Melun, ou encore Ozoir-la-Ferrière. Je vous conseille aussi de voir cet article assez complet sur les villes de + de 20000 habitants les plus endettées de France en 2016: http://www.journaldunet.com/economie/magazine/1169776-villes-les-plus-endettees/. Compte tenu de la vitesse de la baisse de la dette engagée, d’ici peu (vers 2019) nous nous retrouverons parmi les villes qui ont la dette/habitant la plus faible et pourtant avec une fiscalité très élevée. Est-ce vraiment ce que l’on veut?
    • Avoir une capacité d’autofinancement suffisante mais pas disproportionnée si on ne fait pas d’emprunts, tout comme la gestion financière d’un foyer raisonnable.
  3. La gestion des finances communales est un investissement sur l’avenir. Et investir financièrement sur l’avenir de notre commune, c’est avant tout permettre aux habitants de bien vivre financièrement eux-mêmes pour qu’ils puissent investir à Lagny.

Pour résumer, je préfère personnellement investir sur la capacité de l’habitant à venir consommer dans les commerces de proximité, pour les propriétaires, la capacité d’entretenir leurs biens et faire ravaler leur façade par exemple, donner envie aux gens de s’installer sur Lagny avec leurs familles et à l’inverse faire le maximum pour que les habitants n’aient pas envie ou l’obligation financière d’aller s’installer ailleurs*. Le retour sur investissement sera à mon sens bien plus grand et bien plus valable ainsi.

*Sur ce dernier point, pas plus tard qu’hier, j’ai croisé une bonne amie à moi qui est âgée d’un peu moins de 30ans et est locataire avec son conjoint à Lagny. Elle vient de m’apprendre que leur couple commençait à chercher ailleurs pour acheter. Trop de contraintes financières à Lagny.

Bref, nous avons effectivement 2 visions de la fiscalité et même au delà de la gestion des finances communales qui s’opposent avec Monsieur le Maire:

je préfère qu’il y ait de la vie à Lagny, plutôt que les caisses soient pleines (et celles des habitants vides) et que la ville meurt à petit feu.

#Finances #Fiscalité #Emprunts #Opposition

https://michalopez77.wordpress.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s