Un peu de dégrippant dans ce système

A la suite de mon article intitulé Le système est grippé (sans lien de cause à effet, bien entendu ;-)), j’ai été reçu par Monsieur Gérard Branly, Sous-Préfet de Torcy, le matin du 8 juin (lendemain de conseil municipal). J’avais d’ailleurs informé Monsieur le Maire de Lagny lors de ce même conseil municipal du 7 juin que je pourrai discuter plus longuement du sujet du DOB et de la délibération afférente avec Monsieur Branly le lendemain.

Et bien, alors que j’étais sagement installé dans une petite salle en attendant Monsieur le Sous-Préfet, celui-ci m’a rejoint avec à la main un courrier qu’il m’a remis immédiatement et que je partage avec vous ici:

2017-06-12 08.44.46

Je vous extrais le passage qui démontre l’action du Sous-Préfet qui a saisi Monsieur le Maire de Lagny et indiquant que le Maire a ainsi mis en conformité la délibération concernée avec les remarques formulées en séance!

2017-06-12 08.32.23

Voilà, Monsieur le Maire, je vous remercie de vous être félicité en début de Conseil municipal ce mercredi du fait que Monsieur le Sous-Préfet n’ait relevé aucune anomalie, quand l’histoire est en réalité totalement différente.

Par cette manœuvre de communication politique que vous adorez, vous en oubliez que nos votes ne correspondent alors plus au point concerné comme nous vous en avons informé et ce qui figure dans le Procès Verbal du Conseil municipal du 28 février, ici:

Extrait de mon intervention officielle: Cette délibération que nous proposons nous permettrait logiquement de voter POUR ce point à l’unanimité. Ce qui est la logique attendue lorsque la préfecture demande à voter pour la tenue effective d’un débat.

Je précise donc, puisque l’affichage en est public, que les votes de l’opposition figurant sur le PV ici sont faux:

2017-06-12 09.00.46

Problème, le contrôle de légalité, rôle des entités dépendant de la Préfecture s’arrête là, comme me l’a exprimé Monsieur le Sous-Préfet. Il faudrait donc saisir le Tribunal Administratif pour faire « corriger le tir » et modifier nos votes figurant au PV.

Le Faux en écriture, pour être reconnu comme tel par le tribunal, doit impliquer des conséquences importantes. Or ici, la seule conséquence est cette manœuvre de communication du Maire qui utilise le moyen le plus discret en sa possession pour ne pas avoir à reconnaître son erreur. Le préjudice persistant n’en est que moral, et je ne compte pas saisir et saturer un Tribunal, toujours un peu plus avec cette affaire.

Je souhaite seulement que vous réalisiez la nature des intentions et le mode de fonctionnement de ce Maire qui est bien loin d’être apte ou prompt à briser le conflit historique entre Objectif Lagny et sa majorité. Je souhaite une chose avant toute autre pour 2020 (prochaines élections municipales), que ces manœuvres s’arrêtent et que la démocratie puisse s’exprimer sans toutes ces fioritures de politicien!

Pour çà, pour la ville, dans l’intérêt de la démocratie et donc des élus majoritaires et minoritaires, mais aussi pour la transparence et la moralisation de la politique, à l’échelon local, il faut que soit mis un terme à l’aventure politique de ce Maire.

#Transparence #MoralisationPolitique #SousPréfecture #Saisie #Délibération #Votes #Opposition

www.michaellopez77.com

 

3 réflexions sur “Un peu de dégrippant dans ce système

  1. Pingback: Mon intervention en Conseil sur le DOB – Michael Lopez, conseiller municipal d'opposition de Lagny-sur-Marne

  2. Je l’espère vraiment Jean-Michel. Je t’avoue que quand je vois que l’unanimité des élus majoritaires ont voté POUR un PV de conseil qui présente une délibération modifiée à postériori par le Maire avec un vote de l’opposition ne correspondant pas à cette délibération, après que je leur ai présenté le problème, j’en reste perplexe!

    J'aime

  3. Michael,
    Mais il n’y a aucune raison de se faire du mouron pour 2020 !
    Hier encore, après la présidentielle, lors du premier tour des législatives, malgré une abstention importante, les Français ont dit clairement MERDE aux partis des calculateurs, des magouilleurs, des vendeurs de rêves, qui se disputent le pouvoir tout à tour depuis 40 ans tout en se foutant de ceux qui les ont élus. Tout ce petit monde est foutu à la porte et c’est tant mieux ! En 2020, comme ils l’ont fait hier avec Yves Albarello, les habitants de Lagny renverront Jean-Paul MICHEL et ses promesses électorales sans lendemain, dans ses pénates. On dirait bien que ce coup-ci, comme le dit l’expression, que la bourrique ait définitivement tourné le cul au foin. Il me semble qu’en 2011, il avait abandonné sa délégation d’adjoint à l’urbanisme pour se rallier à l’opposition municipale. J’espère que les conseillers de l’actuelle majorité, ceux qui oeuvrent pour que Lagny soit une ville ou il fait bon vivre, ceux qui l’ont cru en 2013/2014 mais qui ne ferment pas leurs yeux sur ses combines, vont suivre son exemple et le lâcher à son tour.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s