Jouer le jeu…

Quand on vous dit que certains élus de la majorité en place, le Maire en premier, ont une conception totalement financière de la gestion communale…

Dernière expérience en date, les subventions aux associations sportives.

Alors attention, ça peut surprendre! #Coulissesdecommissionsmunicipales

 

Lors de la dernière commission Sports il nous restait quelques associations à passer en revue pour déterminer la subvention à leur attribuer. Arrive le tour de l’association de foot, petite argumentation qui passe et puis nous tombons sur le montant de la cotisation qui visiblement devient un sujet sur lequel je me retrouve bête quand Monsieur l’adjoint aux sports nous dit qu’il va falloir qu’il rencontre le président de l’association. Et bien oui, vous comprenez, la cotisation (de mémoire 150€ pour les adultes et 130€ pour les enfants) est un peu trop faible, il faudrait voir à tirer les cotisations à la hausse pour « jouer le jeu ».

Je me retrouve donc encore une fois mal à l’aise quand il a fallu, seul, que j’explique:

  1. que les cotisations sont suffisamment élevées d’une manière générale sur la commune et que le coût pour les familles d’autant plus avec plusieurs enfants représente un budget important
  2. que l’on ne doit pas chercher en tant que ville à considérer un niveau élevé de cotisation comme un signe positif justifiant la subvention, voire pire, tenter d’encourager la hausse des cotisations aux associations en allant voir celles pour lesquelles la cotisation serait jugée trop basse.

Et là, on me répond que les familles de plusieurs enfants perçoivent tout de même une aide de la CAF de l’ordre de 80€ et que donc ils ne payent pas beaucoup au final…

Je vais vous donner mon point de vue sur ce que doit être la politique associative à Lagny:

FACILITER L’ACCES AUX ACTIVITES!

Il ne s’agit donc pas pour une commune de juger l’activité associative comme une activité d’entreprise, mais bel et bien comme un accès au lien social, à l’activité essentielle pour notre jeunesse, comme un service majeur d’utilité publique…

La mission de la commune doit donc être orientée au contraire vers le fait de baisser le coût pour toutes les familles. Ainsi, alors qu’il est à mon sens hors de question que qui que ce soit parmi les élus n’aille se mêler de la hauteur des cotisations des associations (à moins bien sûr qu’elles ne soient délirantes), la commune doit revoir en profondeur et à la hausse son implication en faveur des habitants. Ceci dans un contrat clair avec les associations et les habitants qui permettrait, sans toucher à la hauteur de cotisation perçue par l’association, à chaque latignacien de voir sa participation financière finale baisser pour adhérer à l’association et ainsi pratiquer l’activité dont il ou elle rêve.

Je vous donne 1 exemple de choix budgétaire du Maire en place: dépenser 174000€ pour des bornes escamotables (tout le temps baissées) autour d’une partie de la rue piétonne. Combien d’associations et donc combien de familles dont les jeunes et moins jeunes auraient eu un accès facilité à une ou deux activités associatives pendant un an?

Pour qu’on en arrive là, à penser et dire que jouer le jeu pour une association c’est appliquer une cotisation assez forte, ou encore pour les joueurs et équipes qui atteignent un très bon niveau (en général à partir de la Nationale), que la ville ne pourra plus suivre financièrement, j’appelle çà une politique purement financière et j’irai même au-delà, une politique de petits bras. Une politique de petits bras financièrement parlant bien entendu, mais par dessus tout une politique sociale allant dans le mur. C’est bien de féliciter certains associatifs lors des vœux du Maire, mais c’est mieux d’encourager concrètement la réussite et pour cela permettre l’accès à tous et l’épanouissement personnel.

On fait souvent le triste constat qu’une partie de la jeunesse se retrouve malheureusement en errance à Lagny et dans les environs, que de nombreux jeunes se retrouvent pour faire une certaine quantité d’âneries le soir…

Le Maire et Président de Marne et Gondoire Jean-Paul Michel fait-il vraiment tout le nécessaire? NON

Est-ce armer la police municipale qui va résoudre en profondeur les problèmes de délinquance de la jeunesse ou est-ce un travail socialement abouti depuis l’enfance qui le permettra?

Nous n’avons pas la même vision. Mais çà, vous le savez…

Michael LOPEZ, conseiller municipal pour Objectif Lagny.

#Associations #Subventions #Liensocial #Epanouissement

www.objectiflagny.fr

Associations

 

Intégralité des subventions aux associations: Evolution 2016-2017

Aujourd’hui et après avoir déjà donné mon point de vue ici et là, je vais vous communiquer, sans faire de commentaire mais en vous laissant vous-mêmes juger, l’intégralité des subventions données par la ville aux associations en 2016 et 2017 pour que vous puissiez constater les évolutions.

Je vais donc les lister, comme ce qui a été fait en conseil municipal, par secteur d’activité en vous donnant le montant global de chaque secteur. En plus, je vous ai calculé l’évolution associée 2016→2017 par secteur. (en rouge les baisses et en vert les hausses ou maintiens)

Alors à vous de juger…

AnimationSocial1Social2Culture1Culture2VieEducativeJeunesseJumelageCommercesVieAssociativePompiersDRHSports1Sports2Général

Voilà, j’ai repris toutes ces subventions en toute transparence pour tout le monde. J’ai additionné les subventions de fonctionnement et exceptionnelles pour les 2 années et pour chaque association.

J’avais annoncé « au moins 30 », mais il suffit de faire le décompte (sans compter le foot en attente):

48 associations pour lesquelles la subvention a baissé!

Pas de commentaire supplémentaire…

BaisseSubventionsAssos

#Subventions #Associations

www.michaellopez77.com

Mon intervention en conseil sur les subventions aux associations

Point 6 du Conseil municipal du 14/03/2017: Subventions aux associations

Mon intervention dans son intégralité:

Monsieur le Maire, vous nous direz sûrement, comme à votre habitude, que c’est encore une question de point de vue, mais je me souviens cette phrase venant de la municipalité et faisant suite à la décision de hausse de 25% de la fiscalité, phrase qui disait à peu près ceci : « Nous augmentons ainsi la fiscalité afin de maintenir les services à la population ».

Estimant de notre côté que la vie associative est sûrement le service le plus important rendu à la population, permettant autant le lien social que l’activité et l’animation pour nos familles, lorsque nous observons les subventions que vous décidez d’attribuer aux associations, nous avons un point de vue différent du vôtre.

En effet, « maintenir les services » doit signifier maintenir à la fois une enveloppe globale au moins équivalente, mais aussi une enveloppe attribuée à chaque association au moins équivalente à activité égale ou supérieure bien entendu.

Or nous observons que pour près d’un tiers des associations (soit + de 30 d’entre elles), la subvention est revue à la baisse. Alors peut-être que pour certaines, la diminution de l’activité est un argument, mais c’est loin d’être le cas pour toutes.

De plus, nous estimons que la cohérence de ces attributions est parfois très discutable. Pour certaines associations, vous justifiez la baisse ici ou en commission par un manque de recherches de subventions en dehors de la ville et pour d’autres au contraire vous diminuez la subvention car les associations auraient obtenu une subvention ailleurs. Autre incohérence, à activité constante ou supérieure avec nombre d’adhérents en augmentation, vous diminuez la subvention.

Continuons, vous estimez par exemple que parce que vous réalisez des travaux, tels que la construction de vestiaires, alors vous êtes en droit de diminuer la subvention en fonctionnement. Or ceci n’a pas de sens à nos yeux, car ce n’est pas parce que vous réalisez des travaux que le coût de fonctionnement de l’association diminue. Ce que vous donnez d’un côté, vous le prenez de l’autre.

Autre exemple, vous faites payer la location de salles à certaines associations et pas à d’autres sous le prétexte d’un éventuel bénéfice. Ces bénéfices sont réinvestis pour développer l’activité associative. Et quand en plus les associations qui se voient facturées une salle sont celles-là mêmes qui font des dons importants aux CCAS, alors au-delà de ces incohérences, nous trouvons cette démarche mesquine et même injuste.

Et nous terminerons par une association emblématique et essentielle sur le plan national et donc aussi pour notre commune : les restos du cœur. Alors que depuis de nombreuses années, la ville a toujours prêté une camionnette aux restos du cœur pour ses 3 collectes annuelles, vous venez de décider très récemment de ne plus prêter de véhicule pour ces collectes. Le pourquoi nous importe moins que la conséquence.

Pour ces différentes raisons, car vous nous faites voter ces subventions dans leur ensemble et parce que nous ne pouvons nous résoudre à voter contre, nous nous abstiendrons.

SubventionsAssociations

#Subventions #Associations #Intervention #Conseilmunicipal

www.michaellopez77.com

Associations latignaciennes, BRAVO!

Quand les associations veulent se développer et étendre leur activité sur Lagny, elles font parfois face à un mur.

Les mois passent et les retours qui me viennent de nombreuses associations latignaciennes convergent: « Si nous voulons nous développer, nous devons chercher ailleurs ». Alors entre celles qui sont déjà parties pour cette raison et qui figurent étrangement encore sur le guide des associations de la ville et celles qui sont sur le départ, une analyse s’impose.

Depuis 2014, la municipalité a opéré un changement plutôt sournois auprès des associations quant à l’attribution des subventions:

  • Vous aviez une subvention de ….€ et droit à une location de salle prêtée gracieusement avant, alors pour faire des économies, je vais chiffrer ce « droit à salle » et je vais l’inclure à votre subvention, sans augmenter celle-ci pour autant.
  • Vous aviez une subvention de ….€ et droit à du matériel prêté gracieusement avant, alors je vais vous faire ressentir à vous président(e) d’association que ce matériel prêté est une chance et je vais ainsi pouvoir vous faire mieux accepter la diminution de votre subvention.
  • Vous aviez une subvention de ….€ et j’effectue des travaux dans des installations que vous utilisez ou je vous finance de nouveaux vestiaires ou du nouveau matériel par exemple, et bien je vais vous diminuer votre subvention parce que vous comprenez, vous êtes avantagés.
  • Vous aviez une subvention de ….€ et vous utilisez un gymnase pour vous entraîner, mais vous savez que c’est une chance çà, alors je peux bien vous baisser votre subvention
  • Une dernière: Votre association ne cherche pas de subventions en dehors de la ville (département, région, sponsors, autres communes…). Je vous incite à le faire, comme ceci, ni vu ni connu, une fois que vous avez obtenu d’autres subventions, la ville vous diminue la sienne. Malin, non?

Voici la méthode adoptée depuis 2014 auprès de nombreuses associations, méthode qui, au lieu d’envoyer un signal clair du type: « Lagny a une chance incroyable d’avoir autant d’associations actives », envoie le message inverse: « Vous associations, vous avez une chance incroyable d’être à Lagny ».

Tout ceci sans parler de la complexité des dossiers de demandes de subventions, parfois peu adaptés à l’activité concernée, et que de nombreuses associations ne parviennent naturellement pas à remplir correctement, passant donc ainsi souvent à côté de subventions non négligeables. Une aide plus franche et massive en ce sens serait d’ailleurs la bienvenue!

Ah et une autre info que j’adore entendre à longueur de temps venant de certains élus de la majorité au sujet des associations pour lesquelles la Mairie a baissé les subventions: « Tous les président(e)s d’associations concerné(e)s sont bien évidemment d’accord avec ce projet ».

Ceci était donc la méthode financière. Et bien sûr je rappelle que tout ceci a lieu alors que la part communale de nos impôts locaux a augmenté de 25% en 2015 et court toujours…

Maintenant, il y a la façon d’accueillir et de permettre aux associations de se développer en mettant tous les moyens disponibles et il y a la solution de facilité.

Exemples:

  • Dire à une association qu’utiliser un terrain pour une animation, vous comprenez, c’est compliqué, il faut mettre en place de la sécurité, avec Vigipirate, tout çà, tout çà… Bon et bien l’association est allée voir si l’accueil était différent dans une commune voisine et oh miracle, nos voisins trouvent les moyens d’accueillir cette association! Lagny serait à la traîne sur ses voisines?
  • Vous souhaitez développer votre activité? Mais le problème c’est que nous n’avons pas de salle à mettre à votre disposition, et si nous en trouvions une, vous devriez payer …€, vous comprenez c’est compliqué. Bon et bien l’association ira voir toutes les communes de Marne et Gondoire pour se développer puisqu’il en est ainsi.

Alors je n’aurais qu’un seul message auprès des associations:

BRAVO pour tout le travail accompli, toute la générosité et le temps que vous donnez pour notre ville et nos familles!

Associations#Associations #Lagny-sur-Marne #Subventions #Accueil

www.michaellopez77.com