Conseil des quartiers Beau site/St Jean-République/De Lattre: propreté, mobilité…

IMG_20190207_193337.jpg

Après Marne&Chigny et les hauts de Lagny avant hier, nous étions présents hier soir au conseil des quartiers Beau Site/Saint Jean et République/De Lattre

  • Des problèmes de propreté récurents soulevés par les habitants ainsi qu’un manque de poubelles important notamment dans la rue Maréchal De Lattre de Tassigny. Remarques partagées impliquant sûrement, en plus de containers supplémentaires, le besoin d’augmenter les fréquences de passage des véhicules de nettoyage.
  • Des attentes claires sur la mobilité, notamment piétonne entre les quartiers concernés et le centre-ville pour aller au marché par exemple. Des trottoirs et voiries dégradées sont signalés par l’assistance.
  • 1 projet de la Mairie de 100 logements pour personnes âgées à la place du garage Marquet fermé. Quand on écoute toute la soirée des gens se plaindre à juste titre de l’état des trottoirs difficilement soluble avec les rangées d’arbres sur ceux-ci et donc de la difficulté de se déplacer à pied justement entre le garage Marquet et le centre-ville, on peut se poser la question de la pertinence d’une résidence de personnes âgées à cet endroit. A moins bien sûr qu’on invoque une énième fois des problèmes de santé des arbres pour abattage…
  • Des questions sont posées sur le déploiement des caméras de vidéo-surveillance, et alors tenez-vous bien, quasiment dans la même phrase, Monsieur le Maire est capable de dire:
    • les caméras de surveillance sans un CSU (Centre de Surveillance Urbaine) avec des agents derrière pour visualiser en direct, ça ne sert à rien !… et
    • 14 caméras sont déjà installées sur le pôle gare mais sans visualisation en temps réel et le nombre de délits a chuté de 30% d’après les services de police.

Cherchez l’erreur… (surtout quand on sait à quel point Monsieur#25% avait matraqué l’idée de l’inutilité de caméras sans ce fameux CSU, lors la dernière campagne électorale)

  • Un vrai manque de programmation et de phasage pour les immeubles voués à l’habitation du parc Saint Jean compte tenu de l’avancement avec en particulier un futur énigmatique pour les résidences Rothschild. Pour ces résidences en particulier, là encore appréciez la pertinence du discours: d’une part ces résidences sont dans un état à la limite de l’insalubrité, mais rien ne bouge, et d’autre part nous laissons encore 6 mois au bailleur pour prendre une décision éventuelle de relogement, démolition, reconstruction…
  • Enfin un riverain souligne la pertinence de programmer des immeubles de 18m de haut sur le parc Saint Jean encadrant des futurs espaces verts. Ce qui diminue d’autant l’intérêt esthétique et l’espace de respiration qu’ils devraient représenter. Suite à la réponse du Maire, le riverain en question repart amèrement et se retournant dans l’assistance assène un: « On nous prend pour des cons ». CQFD

Prochain conseil de quartier ouvert à tous: mercredi 13 février au foyer Alice Marin.

www.objectiflagny.fr

 

 

 

#2 La démocratie est ce que nous en faisons!

Voici une présentation/réflexion, qui m’interpelle et stimule ma motivation dans la recherche d’une politique différente, à taille humaine et guidée par l’émancipation de la citoyenneté.

Le succès en politique doit être jugé selon moi sur la capacité à permettre à la population d’avoir le recul, les informations, développer leur sens critique et par conséquent donner l’envie aux habitants de participer à la construction commune, en passant peut-être par l’étape d’un vrai conseil de quartier où l’on aborde les choses de manière globale pour travailler ensuite à plus grande échelle (commune et pourquoi pas interco).

Ces fondamentaux de démocratie, un de mes souhaits principaux dans mon implication en politique est de les réintroduire dans le fonctionnement « normal » que la population est en droit d’attendre de ses élus. Si je parviens et si nous parvenons avec notre groupe à ce que les habitants se réapproprient, ne serait-ce qu’un peu, leur ville, alors, je suis convaincu que l’on sera sur la bonne voie.

La vraie bienveillance des élus envers les habitants c’est ça: l’émancipation de la citoyenneté

#Démocratie-locale #Saillans #Participation #Représentativité

https://michalopez77.wordpress.com

 

#1 La démocratie est ce que nous en faisons!

J’ai très récemment parlé de la supercherie de démocratie locale que nous vivons, dans mon article ici: https://michalopez77.wordpress.com/2016/08/13/democratie-locale-a-lagny-constat-dune-supercherie/

Même si tout n’est peut-être pas transposable, il y a une vision de la chose politique à laquelle j’adhère dans l’exemple de la ville de Saillans dans la Drôme (ci-dessous). Les idées, ainsi que la construction de projets pour une commune, doit se faire par et pour les habitants eux-même. Les élus ont une tâche de représentants de la volonté commune, les habitants quant à eux sont les détenteurs de l’expertise qui doit être moteur de tout projet. Les habitants sont les « experts d’usage », personne mieux qu’eux-même ne connait leurs vrais problèmes ni ce à quoi ils aspirent. Le pouvoir ne devrait pas être pensé sous l’angle d’élus qui doivent accepter d’en partager quelques miettes avec leurs administrés, mais bel et bien l’inverse.

Et ce n’est certainement pas la trop maigre légitimité d’une élection basée sur un programme « adaptable » à volonté une fois cette même élection passée et lors de laquelle 30% de la population s’exprime qui doit autoriser la prise de décision en toute impunité et outrancière pendant 6 ans.

Le comportement de la majorité actuelle est beaucoup trop basé sur le « je décide et je vous informe ensuite parce que je suis bien gentille ». (exemples: ZAC Tanneurs, Travaux rue piétonne et square Paul Tessier, parking des commerçants, places de parking en bord de Marne…) Et aux élus de la majorité qui me diraient: « Mais non, ce n’est pas comme ça que ça se passe… », je leur répondrais que c’est le constat fait de l’extérieur au cercle fermé des adjoints et c’est donc une réalité vécue par la population. Organiser des pseudo réunions de présentation auxquelles seule une maigre poignée de personnes assistent est selon moi une faute lourde en tant qu’élu. Les élus ont une obligation majeure, celle de faire en sorte que la transparence commence par la participation active d’un maximum d’habitants. Que la communication des vraies réunions de construction commune, si elles existent, soit la plus efficace et la plus large possible. Une invitation par simple mail ciblé (trop ciblé) ne suffit pas par exemple…

L’exemple criant de l’échec de la soit disant politique de transparence de notre nouveau Maire s’exprime dans les si nombreuses indignations et critiques que la population ne peut exprimer publiquement et malheureusement qu’à postériori simplement sur les réseaux sociaux comme Facebook où certains adjoints doivent s’efforcer de justifier les décisions de leur groupe. Oui parce que je rappelle quand même ici le principe de convocation par le Maire à des comités de pilotage comme celui des Tanneurs: « A quoi bon inviter des gens qui sont contre? » Dit autrement: »Si vous êtes contre ce que je dis, ça ne sert à rien et je ne veux pas vous entendre » Voilà la valeur que ce Monsieur donne au débat.

Jusqu’ici à ma connaissance, en 2 ans et demi de mandat, j’estime qu’une seule adjointe a organisé un atelier qui se rapproche d’une vraie démocratie participative globale: l’adjointe à l’urbanisme Mme Camaj. En effet, pour la modification du PLU de Lagny, des ateliers PLU ont été organisés par thème lors d’une journée spécifique il y a quelques mois avec la participation d’un nombre significatif d’habitants qui ont été, je trouve, très productifs. En espérant bien sûr que ce travail soit effectivement utilisé à bon escient…

Il y a donc des moyens de promouvoir plus de démocratie et plus de participation des habitants, encore faut-il le vouloir…

Dans un 2ème chapitre, je vous présenterai une vidéo qui me parait extrêmement intéressante au sujet de la démocratie participative.

#Démocratie-participative #Démocratie-locale #Saillans #Politique

https://michalopez77.wordpress.com

 

Démocratie locale à Lagny, constat d’une supercherie

Je me rappelle cette période 2012/2013 où j’ai commencé à m’intéresser vraiment à la politique locale. J’étais clairement dans une situation d’observateur neutre qui voulait juste s’investir pour sa ville. Une période où je n’ai cessé d’entendre à maintes reprises le groupe d’opposition d’alors mené par Jean-Paul Michel se plaindre du manque de considération, d’atteintes à la démocratie… Avec un œil extérieur, je dois bien avouer que le constat était clair: la communication était malheureusement quasi impossible entre les 2 groupes Objectif Lagny et Ensemble pour l’avenir de Lagny.

Les conseils municipaux ressemblaient donc à tout sauf à un débat!

Jean-Paul Michel, investi Maire lors du conseil municipal du 4 avril 2014 semblait vouloir inverser la tendance par son engagement dans son discours d’investiture dont voici un extrait:

JPMDémocratie

Extrait de l’Allocution de Jean-Paul Michel élu Maire

Intégralité du Conseil ici: pv_04_04_14

Chacun pourra estimer compte tenu du déroulement des 2 ans et demi de mandat (repris dans les articles précédents d’Objectif Lagny ainsi que ceux sur mon blog), en quelle proportion cet engagement du tout nouveau Maire d’alors est réalisé…

Beaucoup parmi les élus qui liront mon article se diront sûrement que je ne dois pas me plaindre, que la démocratie est ainsi et que l’opposition a forcément un rôle minime dans la politique menée par la commune… Alors bien sûr c’est un constat que je fais et que je pense la majorité écrasante des élus estime comme acquis.

Mais je veux poser 2 questions ici:

La majorité municipale, quelle qu’elle soit, doit-elle obligatoirement accepter et donc valider cette situation de domination extrême sur son opposition?

Sommes-nous amenés à vivre indéfiniment la même supercherie de démocratie locale, ou avons-nous la liberté de modifier les comportements?

Mon humble avis c’est que tout le monde, toute la société et donc par conséquent tous les citoyens de notre commune y bénéficieraient si ce jeu, ce théâtre, était mis à mal en étant vraiment dans l’acceptation du débat en préambule des projets et non une espèce de relation que je qualifierais de premier à éternel second en basant la communication uniquement sur de l’information descendante typique d’une supériorité affichée et entérinée.

Ce théâtre, simulacre de démocratie est contre-productif, c’est un frein aux nouvelles idées et à leur réalisation. J’estime qu’un vrai travail complet où on accepte, on inclue son opposition, permettrait à la ville d’évoluer 2 fois plus vite.

Les conseils de quartier, quant à eux, comme leur nom l’indique, concernent chaque quartier indépendamment et l’information ascendante a donc vocation à remplacer un état des lieux visuel de chaque quartier qui prendrait beaucoup de temps aux élus et services. (exemples: voitures ventouses, trottoirs et routes abimées, incivilités…) Ils ne sont donc pas la solution au problème global.

Alors il faut que ça change, et le choix nous est propre! Qu’une majorité accepte réellement les opinions même contradictoires avant validation de la majorité des projets. Que les commissions municipales ne soient pas qu’une info en avant première au conseil, mais bien un lieu où la majorité ose demander à son opposition avant validation:

« Qu’en pensez-vous? »

C’est la condition essentielle pour que le fonctionnement communal soit dans l’efficacité, le positif! Ce fonctionnement libéré des habitudes néfastes qui lèsent tout le monde, je l’appelle, je l’espère de tout coeur pour la démocratie, la vraie.

Nous n’attendons pas des élus qu’ils aient simplement un rôle d’écoute, mais qu’ils valorisent l’intérêt et la participation positive des citoyens. Pour que ce soit possible, la communication doit aller dans les 2 sens, être une réelle concertation et non une information qu’un groupe de quelques personnes qui se croiraient supérieures donnent à ses petits administrés, sujets du roi.

Codedémocratielocale

#Démocratielocale #Ouverture #Lagny-sur-marne #Opposition #AELO

https://michalopez77.wordpress.com

La politique n’est pas un gros mot

Entre rejet, méfiance, ignorance, insouciance, éloignement, voire même dégoût, nous avons des tas de bonnes raisons de ne plus y croire et de nous détourner de la politique.

Le problème, néanmoins, c’est que de la politique dépend la façon dont on est gouverné et que le plus important est que la politique dépend de nous.

Alors on fait quoi? On abandonne et on critique inlassablement jusqu’à ce que mort s’en suive? Ou on s’implique car nous sommes les premiers impliqués à supporter toutes les décisions? Je suis convaincu que notre salut passe obligatoirement par notre compréhension de cette situation de cause à effet. De notre implication citoyenne dépend notre responsabilisation et surtout la responsabilisation de ceux qui nous représentent.

Il n’y a aucune espèce de honte ou de frein à s’infliger pour proposer des idées ou projets avancés ou à l’état d’ébauche à ceux qui vous représentent. Du moment que cela vous semble aller de l’intérêt commun alors n’hésitez pas et faites le. Ne vous inquiétez pas, vous n’aurez aucune difficulté à garder la tête haute dans vos propositions quand vous penserez à l’idée des places de parking du quai de la Gourdine et de son fameux demi-tour magique…

Notre rôle en tant qu’élus locaux c’est d’abord de vous représenter, pas de faire des choix sans arrêt à votre place. Même si on est élu! Si si je confirme. L’élection ne doit pas être le « Saint Graal » qui permet à un élu de ne plus rendre des comptes. Le « Saint Graal » c’est la confiance en lien direct créée avec la population et acquise par les actions sur le long terme.

Si nous, élus, nous ne savons pas écouter et agir en étant réellement représentatifs, alors nous ne méritons pas notre place. Le statut de l’élu n’est que temporaire, une partie importante des décisions doit donc être « soufflée » par les habitants.

Si la politique reste un gros mot pour une trop grande partie de la population (je le répète il y a des raisons à ça), alors citoyenneté et vivre ensemble devraient le devenir tout autant. Faisons en sorte que ces 3 notions soient communes et communément renforcées.

Que ce soit lors de conseils de quartiers, propositions libres à vos élus de l’opposition ou de la majorité, conseils municipaux ou tout autre moyen de contact avec ceux qui doivent vous représenter, vous avez le choix.

Nous avons le choix.

#Participationcitoyenne #Démocratielocale

Http://michalopez77.wordpress.com