Une vision, un équilibre

Mettons du lien social dans chaque projet!

Lagny-sur-marne est une ville disposant d’un cœur historique assez exceptionnel en région parisienne méritant certaines avancées dans le respect de cette histoire. Lagny c’est aussi une richesse naturelle (faune et flore) à préserver et dont il faut avoir une compréhension suffisante pour la valoriser. Lagny c’est encore un potentiel de commerces de plus en plus rares qui n’attendent que du soutien à la hauteur de leur rareté.

Mais, Lagny c’est aussi un véritable sujet social à prendre à bras le corps. L’exemple criant étant que notre ville présente (c’est statistique et donc chiffré) des écarts extrêmement importants entre les plus riches (avec un nombre de foyers soumis à l’ISF très élevé) et les plus modestes (quartier prioritaire et politique de la ville, petites retraites…). C’est bien pour cette raison d’ailleurs que notre commune est d’un côté considérée comme plutôt riche, puisque devant participer financièrement à un fond de péréquation de solidarité (entraide entre communes), et de l’autre percevant une dotation de solidarité urbaine. Selon les années d’ailleurs nous pouvons facilement basculer d’une case à l’autre.

Ce sur quoi nous devons travailler d’un point de vue humain est donc avant tout le vivre ensemble avec toutes nos différences de tout ordre.

Tout miser sur le social dans un seul et même quartier n’est donc pas la solution, c’est même l’anti-solution.

Le lien entre les habitants de notre commune en tant qu’ensemble bien plus large qu’un quartier, qu’une classe sociale, qu’une culture, qu’une religion… est l’axe principal qu’il faut adopter d’un point de vue social.

C’est LE défaut de notre commune, bien au-dessus de tout autre (même le stationnement, et pourtant vous savez à quel point nous devons aussi régler ce problème majeur).

Tous nos projets pour notre commune doivent donc être guidés par cet aspect social essentiel.

Ce qui nous est proposé depuis 2014 est aux antipodes de cette ligne de politique locale que nous prônons.

Objectif Lagny existe bel et bien ! Et si nous devions trouver une raison à ce qu’Objectif Lagny continue d’exister et tourne une nouvelle belle page après la très belle page écrite par l’équipe Objectif Lagny d’avant 2014, c’est celle-ci : nous voulons porter l’équilibre entre avancées humaines et patrimoniales ! (pas une problématique de gauche ou de droite, mais un équilibre)

#Ladynamiquedulien 

Michael LOPEZ, porte-parole pour Objectif Lagny

www.objectiflagny.fr

 

Jouer le jeu…

Quand on vous dit que certains élus de la majorité en place, le Maire en premier, ont une conception totalement financière de la gestion communale…

Dernière expérience en date, les subventions aux associations sportives.

Alors attention, ça peut surprendre! #Coulissesdecommissionsmunicipales

 

Lors de la dernière commission Sports il nous restait quelques associations à passer en revue pour déterminer la subvention à leur attribuer. Arrive le tour de l’association de foot, petite argumentation qui passe et puis nous tombons sur le montant de la cotisation qui visiblement devient un sujet sur lequel je me retrouve bête quand Monsieur l’adjoint aux sports nous dit qu’il va falloir qu’il rencontre le président de l’association. Et bien oui, vous comprenez, la cotisation (de mémoire 150€ pour les adultes et 130€ pour les enfants) est un peu trop faible, il faudrait voir à tirer les cotisations à la hausse pour « jouer le jeu ».

Je me retrouve donc encore une fois mal à l’aise quand il a fallu, seul, que j’explique:

  1. que les cotisations sont suffisamment élevées d’une manière générale sur la commune et que le coût pour les familles d’autant plus avec plusieurs enfants représente un budget important
  2. que l’on ne doit pas chercher en tant que ville à considérer un niveau élevé de cotisation comme un signe positif justifiant la subvention, voire pire, tenter d’encourager la hausse des cotisations aux associations en allant voir celles pour lesquelles la cotisation serait jugée trop basse.

Et là, on me répond que les familles de plusieurs enfants perçoivent tout de même une aide de la CAF de l’ordre de 80€ et que donc ils ne payent pas beaucoup au final…

Je vais vous donner mon point de vue sur ce que doit être la politique associative à Lagny:

FACILITER L’ACCES AUX ACTIVITES!

Il ne s’agit donc pas pour une commune de juger l’activité associative comme une activité d’entreprise, mais bel et bien comme un accès au lien social, à l’activité essentielle pour notre jeunesse, comme un service majeur d’utilité publique…

La mission de la commune doit donc être orientée au contraire vers le fait de baisser le coût pour toutes les familles. Ainsi, alors qu’il est à mon sens hors de question que qui que ce soit parmi les élus n’aille se mêler de la hauteur des cotisations des associations (à moins bien sûr qu’elles ne soient délirantes), la commune doit revoir en profondeur et à la hausse son implication en faveur des habitants. Ceci dans un contrat clair avec les associations et les habitants qui permettrait, sans toucher à la hauteur de cotisation perçue par l’association, à chaque latignacien de voir sa participation financière finale baisser pour adhérer à l’association et ainsi pratiquer l’activité dont il ou elle rêve.

Je vous donne 1 exemple de choix budgétaire du Maire en place: dépenser 174000€ pour des bornes escamotables (tout le temps baissées) autour d’une partie de la rue piétonne. Combien d’associations et donc combien de familles dont les jeunes et moins jeunes auraient eu un accès facilité à une ou deux activités associatives pendant un an?

Pour qu’on en arrive là, à penser et dire que jouer le jeu pour une association c’est appliquer une cotisation assez forte, ou encore pour les joueurs et équipes qui atteignent un très bon niveau (en général à partir de la Nationale), que la ville ne pourra plus suivre financièrement, j’appelle çà une politique purement financière et j’irai même au-delà, une politique de petits bras. Une politique de petits bras financièrement parlant bien entendu, mais par dessus tout une politique sociale allant dans le mur. C’est bien de féliciter certains associatifs lors des vœux du Maire, mais c’est mieux d’encourager concrètement la réussite et pour cela permettre l’accès à tous et l’épanouissement personnel.

On fait souvent le triste constat qu’une partie de la jeunesse se retrouve malheureusement en errance à Lagny et dans les environs, que de nombreux jeunes se retrouvent pour faire une certaine quantité d’âneries le soir…

Le Maire et Président de Marne et Gondoire Jean-Paul Michel fait-il vraiment tout le nécessaire? NON

Est-ce armer la police municipale qui va résoudre en profondeur les problèmes de délinquance de la jeunesse ou est-ce un travail socialement abouti depuis l’enfance qui le permettra?

Nous n’avons pas la même vision. Mais çà, vous le savez…

Michael LOPEZ, conseiller municipal pour Objectif Lagny.

#Associations #Subventions #Liensocial #Epanouissement

www.objectiflagny.fr

Associations